Fermer

Infos pratiques

Aujourd'hui, Planet Ocean Montpellier est ouvert de 10h à 18h.

Ouverture tous les jours de 10h à 18h (sous réserve de modification exceptionnelle).

Les derniers accès se font jusqu’à 17h00. Il n’est pas nécessaire de réserver sa visite.

Prévoyez un temps de visite d’environ 2h.

Aujourd’hui, la boutique Mémoires d’Explorateur est ouverte.

Aujourd’hui, l’Emeraude Café est ouvert de 11:00 à 17:00.

Plus d'informations sur les horaires & tarifs
À savoir

Accessible aux poussettes, tables à langer disponibles.

Les visiteurs de moins de 16 ans doivent être accompagnés par une personne majeure.

Pas de consigne ni de vestiaires sur place.

Plus d'informations sur les accès & l'accessibilité
Conférence Astronomie de Mars
Le jeu. 23/03
19h30 - 21h00

SVOM : Les sursauts gamma et l’astronomie multi-messagers

Découverts à la fin des années 1960, les sursauts gamma sont de fulgurantes bouffées de lumière apparaissant aléatoirement dans le ciel. Chaque sursaut se présente typiquement comme une émission très intense et variable en rayons gamma durant quelques secondes, suivi d’une émission dont l’intensité décroît rapidement tout en se décalant vers les plus grandes longueurs d’onde.
Extrêmement lumineux, les sursauts gamma restent néanmoins observables sur de longues périodes, parfois jusqu’à plusieurs mois après leur apparition, et ils peuvent être détectés jusqu’aux confins de l’Univers. Ils résultent vraisemblablement de l’effondrement en trou noir du coeur d’étoiles très massives à la fin de leur vie, ou de la fusion de deux étoiles à neutrons liées dans un système binaire, explosions très énergétiques qui forment des jets de matière dont la vitesse avoisine celle de la lumière.
Alors que l’accélération de particules dans le jet provoque l’intense émission initiale, l’émission rémanente signe le freinage du jet dans sa course à travers le milieu inter-stellaire environnant. Accélérateurs cosmiques émettant de la lumière jusqu’aux énergies les plus extrêmes, les sursauts gamma sont également au coeur de l’astronomie à plusieurs messagers depuis le 17 août 2017 et la détection historique du premier sursaut en coïncidence avec un signal d’ondes gravitationnelles émis par la fusion de deux étoiles à neutrons.
La conférence exposera les principales observations qui ont permis de progresser dans la compréhension des sursauts gamma, et elle montrera la place unique qu’ils occupent au coeur de l’astrophysique moderne à l’ère de l’astronomie multi-messagers. Elle présentera en particulier l’observatoire sino-français SVOM prévu pour 2023, qui étudiera particulièrement ces phénomènes exceptionnels avec un ensemble constitué d’instruments embarqués sur satellite et de télescopes terrestres.

*L’accueil se fait de 19h00 à 19h30. La conférence n’est plus accessible après 19h30. Durée approximative.
Entrée gratuite sur inscription. Nombre de places limité. Pass vaccinal/sanitaire non requis – port du masque au libre choix de chacun.

Frédéric PIRON

Chercheur en astrophysique des hautes énergies et en physique des astroparticules au CNRS, Frédéric Piron travaille au Laboratoire Univers et Particules de Montpellier. Après un doctorat en sciences obtenu à l’Université Paris XI d’Orsay en 2000, il rejoint le groupe d’astroparticules nouvellement créé à Montpellier. Depuis 2004, il mène ses recherches dans le cadre de la mission spatiale Fermi de la NASA lancée en 2008, qui a renouvelé notre connaissance du ciel vu en rayons gamma. Frédéric Piron est spécialisé dans l’observation des sursauts gamma, phénomènes exceptionnels marquant la naissance de trous noirs par effondrement d’une étoile massive ou la fusion de deux étoiles à neutrons. Il étudie en particulier la physique des jets relativistes de plasma formés lors de ces violentes explosions, qui sont observables à des distances cosmologiques de par leur très grande luminosité, ainsi que leur lien avec les émissions d’ondes gravitationnelles dans le cas des événements de fusion. Depuis 2014, Frédéric Piron participe à la préparation de l’observatoire sino-français SVOM prévu pour 2023, qui étudiera les sursauts gamma à l’aide d’instruments embarqués sur satellite et de télescopes terrestres.

Je réserve ma place

Agenda